Dieu a dit : "Tu te lèveras devant ceux qui ont des cheveux blancs, tu honoreras la personne du vieillard, c'est ainsi que tu respecteras ton Dieu. Je suis l'Éternel." (Lévitique 19:32) ------- "Je resterai le même jusqu'à votre vieillesse et je vous soutiendrai jusqu'à vos cheveux blancs. C'est moi qui vous ai soutenus, et je vous porterai, oui, je vous soutiendrai et vous délivrerai." (Esaïe 46:4) ------- "L'Éternel m'adressa encore la parole en ces termes : Que vois-tu, Jérémie ? Je répondis : Je vois une branche d'amandier. Tu as bien vu, me dit l'Éternel. Eh bien, je veille sur ma parole pour accomplir ce que j’ai dit." (Jérémie 1:11-12)

Complexe résidentiel
 
Lorsque le projet de création d'un lieu d'accueil pour nos seniors  est né dans mon esprit durant l'année 2011, dans mon idée, il était question d'un grand complexe résidentiel. Je n'ai pas abandonné ce projet, loin de là, mais il faut se rendre à l'évidence : Il nous faut attendre le temps de Dieu et il pourvoira en son temps à LUI.

Comme il faut un début à tout, j'ai commencé par ces deux étapes :

1) Commencer par rendre visite aux personnes âgées qui vivent en résidence pour seniors, sans oublier celles qui vivent encore à leur domicile (C'est une de mes activités quotidiennes).

2) Créer une association (avec l'aide des 6 autres membres fondateurs dont mon épouse).
 
Voici la suite prévisionnelle :
 
3) Créer une pension familiale pour personnes âgées valides à faibles revenus. C'est actuellement un sujet de prière. 

4) Un complexe résidentiel pour seniors valides à faibles revenus.

5) Un EHPAD (Etablissement Hospitalier pour Personnes Âgées Dépendantes), car les valides d'aujourd'hui seront invalides demain. Toutefois, concernant cette 5ème étape, c'est sans aucun doute celle qui prendra le plus de temps car pour mettre en place une telle structure, ce n'est plus le même budget, mais surtout, les démarches sont extrêmement compliquées. Il y a beaucoup de normes, d'agréments à obtenir, etc. Cependant, nous avons commencé à répertorier quelques EHPAD de qualité afin que, dans l'attente que nous ayons peut-être un jour notre propre EHPAD, nous puissions tout de même diriger les éventuels pensionnaires de L'AMANDIER qui ne pourrons plus rester dans notre établissement. 

L'idée que j'ai du complexe résidentiel consiste à pouvoir acquérir un grand terrain sur lequel nous ferons construire la pension familiale. Puis, au fur et à mesure que le Seigneur approvisionnera le compte de l'association, nous ferons construire des logements individuels en plein pied. Chaque logement aura son petit jardin. Nous prévoyons 70 logements de ce type, pouvant accueillir une à deux personnes (pour les couples).

Au centre du complexe, il y aurait une église, un restaurant pour les résidents, une salle d'activités diverses et un parc arboré.

Sur un côté du terrain, il y aurait un bâtiment administratif, un petit immeuble pour loger du personnel et pour finir, l'EHPAD qui serait, comme évoqué précedemment, la dernière tranche de travaux, à la condition, pour cette dernière étape, que nous obtenions les autorisations requises.

Pourquoi privilégions-nous les valides ? 

Tout simplement parce que pour s'occuper des personnes âgées dépendantes, c'est bien plus compliqué et réglementé. Autant, pour ouvrir un lieu d'accueil pour personnes âgées valides il n'est pas nécessaire d'obtenir des autorisations spéciales, tandis que pour créer un EHPAD c'est un vrai parcours du combattant.  Et puis l'approche est aussi différente. C'est quasiment une autre vocation. Raison pour laquelle, dans ce cas, il faut avoir du personnel hautement qualifié.

En attendant, il y a largement de quoi faire en  décidant de privilégier des seniors valides. Ils sont nombreux à vivre difficilement dans un petit appartement, ayant du mal à joindre les deux bouts à la fin du mois, souffrant de solitude, de rejet, voire même d'abandon par la famille.

Ce que nous pourrons faire, nous le ferons, avec la grâce de Dieu. 

J'utilise souvent l'image du train en marche pour expliquer ma démarche : J'avance, et Dieu aiguille. Un train, s'il reste en gare, ne peut pas être aiguillé. Tandis qu'on peut toujours aiguiller un train qui roule sur les rails de la foi.

Nous avons donc des projets, des idées, mais tout dépendra des plans du Seigneur, et sur ce point, il ne m'est pas apparu pour me dire :  "William, j'ai prévu ceci et cela tel jour à telle date ..."

Cependant, qui n'ose rien ne verra rien. 

William CONDUCTIER

 






Association L'AMANDIER - 4, rue des lavandières - 68000 COLMAR - Tél : 06 09 41 44 34

Association à but non lucratif affiliée au droit local (Bas-Rhin, Haut-Rhin et Moselle).
Inscription au registre des associations du  Tribunal de Colmar, le 28 mars 2013 : Volume : 28 Folio n° 29
Parution obligatoire sous le numéro 1089823 dans le journal "L'ami du peuple" le 14 avril 2013
Numéro de SIREN : 792 295 149
Numéro de SIRET : 792 295 149 00019
Code APE : 9499Z