Dieu a dit : "Tu te lèveras devant ceux qui ont des cheveux blancs, tu honoreras la personne du vieillard, c'est ainsi que tu respecteras ton Dieu. Je suis l'Éternel." (Lévitique 19:32) ------- "Je resterai le même jusqu'à votre vieillesse et je vous soutiendrai jusqu'à vos cheveux blancs. C'est moi qui vous ai soutenus, et je vous porterai, oui, je vous soutiendrai et vous délivrerai." (Esaïe 46:4) ------- "L'Éternel m'adressa encore la parole en ces termes : Que vois-tu, Jérémie ? Je répondis : Je vois une branche d'amandier. Tu as bien vu, me dit l'Éternel. Eh bien, je veille sur ma parole pour accomplir ce que j’ai dit." (Jérémie 1:11-12)

Le désert = Foi éprouvée. 1

1 - 2 - 3 - 4 - 5

Le désert, de prime abord, n’évoque rien de réjouissant : chaleur, aridité, sècheresse, soif, bêtes sauvages, danger, silence, solitude, peur, etc. Pourtant, on y trouve aussi, en des lieux précis, des pâturages, prairies, sources d’eau (même d’eau chaude), oasis, puits … Pour nous qui sommes chrétiens, ces réalités peuvent nous enseigner de profondes et édifiantes leçons si nous savons y discerner le sens spirituel.

Entre autre, le désert peut s’avérer être un lieu privilégié pour rencontrer notre créateur car notre oreille sera devenue attentive à sa voix. C’est ce que nous dit, par exemple, le prophète Osée : « C’est pourquoi voici, je veux l’attirer et la conduire au désert, et je parlerai à son cœur. » (Osée 2 :16)

Le désert nous fait peur, parce que c’est un lieu hostile, inconfortable, mais si nous sommes conduits par Dieu dans le désert, ce dernier peut alors devenir une réelle source de grandes bénédictions spirituelles. Dans le désert nous sommes dépouillés. Il n’y a guère d’occasions de se distraire, et nous nous retrouvons face à nous-mêmes, face à Dieu, même si nous ne sommes pas forcément conscients de cette réalité. Dans le désert nous pouvons mourir, ou alors, crier à Dieu. Si nous voulons marcher avec Dieu, sachons-le : nous connaitrons le désert. Non seulement le désert, mais voire même plusieurs déserts durant notre pèlerinage ici-bas. La sanctification fait partie du programme du Seigneur pour ses enfants, et le désert est un lieu de sanctification. Nous y serons tentés et éprouvés, comme le fut Jésus lorsqu’il dût affronter le Malin (Satan) dans le désert, même si, nous concernant,  notre épreuve dans le désert sera vécue avec une moindre mesure que ce qu'a vécu Jésus.

Dans le désert, nous y serons éprouvés par la chaleur de l’épreuve, comme nous le rappelle entre autre, l’apôtre Pierre dans son épître :
« Mes bien-aimés, ne trouvez pas étrange d’être dans la fournaise de l’épreuve, comme s’il vous arrivait quelque chose d’extraordinaire. » 
(1 Pierre 4 :12)

J’ai entendu dans un reportage, un vigneron dire la chose suivante « Le pied de vigne a besoin d’être dans une terre aride et de souffrir pour donner une bonne récolte. Plus il souffre, meilleur sera le vin. Lorsque la terre est aride, le cep fait descendre ses racines en profondeur jusqu’à ce qu’il trouve de l’eau ». Sans le réaliser, ce vigneron nous livre une leçon spirituelle très enrichissante.

Le thème de cette étude est trop vaste pour être traité en une seule fois. Je pense même pouvoir affirmer qu’il est inépuisable. Nous allons donc humblement cheminer avec quelques personnages bibliques et voir quelles leçons nous pouvons tirer de leurs séjours au désert.

Agar : Esclave de Sarah, cette dernière va lui imposer de devenir mère porteuse (cela existait déjà à l'époque !) pour donner un fils à son mari, Abraham. Sarah savait que Dieu leur avait promis une descendance, mais comment pouvait-elle croire à pareille promesse tandis que, non seulement elle était stérile, mais en plus, n’était plus en âge d’avoir des enfants. Aussi, vu qu’à l’époque cette pratique existait, pourquoi ne pas l’utiliser ? Mais c’est sans compter les conséquences d’une telle décision. C’est donc Agar qui va être victime d’une situation qu’on lui a imposé. Obéissante, elle va devenir enceinte, mais l’instinct maternel, il fallait s’y attendre, va se manifester. Résultat : elle va mépriser sa maîtresse. Sarah, qui est la femme du patriarche Abraham, homme très riche, il faut le rappeler, va maltraiter Agar. Situation trop difficile à supporter, Agar va fuir. Mais pour aller où ? Dans le désert ! Ainsi, la cause de son passage dans le désert va être la fuite d’une situation dont elle est victime.

Qu’en est-il pour nous ? N’y a-t-il pas des circonstances similaires dans notre vie qui nous ont poussés à fuir ? Et voici qu’à présent nous nous retrouvons dans le désert. Et Dieu dans tout cela ? Lui qui est le Maître des circonstances, que fait-il ? Nous voit-il ? Nous entend-il ? Va-t-il intervenir en notre faveur ? La réponse est affirmative.

1 - 2 - 3 - 4 - 5







Association L'AMANDIER - 4, rue des lavandières - 68000 COLMAR - Tél : 06 09 41 44 34

Association à but non lucratif affiliée au droit local (Bas-Rhin, Haut-Rhin et Moselle).
Inscription au registre des associations du  Tribunal de Colmar, le 28 mars 2013 : Volume : 28 Folio n° 29
Parution obligatoire sous le numéro 1089823 dans le journal "L'ami du peuple" le 14 avril 2013
Numéro de SIREN : 792 295 149
Numéro de SIRET : 792 295 149 00019
Code APE : 9499Z