Dieu a dit : "Tu te lèveras devant ceux qui ont des cheveux blancs, tu honoreras la personne du vieillard, c'est ainsi que tu respecteras ton Dieu. Je suis l'Éternel." (Lévitique 19:32) ------- "Je resterai le même jusqu'à votre vieillesse et je vous soutiendrai jusqu'à vos cheveux blancs. C'est moi qui vous ai soutenus, et je vous porterai, oui, je vous soutiendrai et vous délivrerai." (Esaïe 46:4) ------- "L'Éternel m'adressa encore la parole en ces termes : Que vois-tu, Jérémie ? Je répondis : Je vois une branche d'amandier. Tu as bien vu, me dit l'Éternel. Eh bien, je veille sur ma parole pour accomplir ce que j’ai dit." (Jérémie 1:11-12)

Précarité, faibles revenus.
 
Il ne faut pas se leurrer. La grande majorité des seniors perçoivent de petites pensions de retraite. Pour d'autres qui n'ont pas pu travailler toute leur vie, une allocation intitulée ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées) leur est versée. Le minimum vieillesse n'existe plus (voir sur Service-Public.fr) même si un montant de base est gardé pour permettre de définir une idée moyenne.

L'ASPA s'élève aujourd'hui à 276,39 €/mois. Aussi, une personne qui n'atteindrait pas le minimum requis peut bénéficier, sous certaines conditions, d'une allocation supplémentaire qui ne dépasse pas les 500 €. Le montant qui est considéré comme un "minimum vieillesse" s'élève à 777 € (Source : Initiative

"Selon les chiffres de la Caisse nationale d'assurance vieillesse, la France comptait fin 2012 plus de 13 millions de retraités au régime général. En moyenne, il sont âgés de 73 ans et touchent 665 euros bruts (hors retraites complémentaires)." (Source : TF1 - LCI)

Quant aux retraites complémentaires, beaucoup n'en bénéficient pas. Il faut avoir exercé une activité professionnelle toute sa vie sans interruption pour que la retraite et la complémentaire puissent permettre des revenus suffisants ; ce qui est loin d'être le cas pour la majorité de nos aîné(e)s.

Alors bien évidemment, nous vivons dans un pays où de nombreuses aides sociales sont versées, mais, bien que limitant les dégâts, elles sont loin d'être suffisantes pour atteindre un cadre de vie confortable pour grand nombre de personnes âgées. 

Aussi, lorsque l'heure est venue pour certains seniors d'intégrer une résidence pour personnes âgées, les revenus ne suffisant pas, certains d'entre eux se retrouvent en situation difficile. 

Certes, différentes aides sont apportées pour la prise en charge, et je ne peux que m'en réjouir, mais j'ai pu constater, de mes propres yeux, que ces aides ont une répercussion sur les finances déjà faibles de la personne intéressée. Ainsi, est ponctionné le maximum de leur petite allocation. Il ne leur reste alors plus grand chose pour elles (environ 100 €).

Ce constat affligeant me motive, ainsi que mes collaborateurs, à poursuivre notre projet de création d'un lieu d'hébergement où le confort de vie sera indépendant des revenus des résidents. Mais comment pourrons-nous prendre en charge ces personnes ? C'est là que se manifeste la différence avec ce qui existe aujourd'hui : notre association est chrétienne. Pour nous, porter le nom de Christ n'est pas juste une étiquette. Nous croyons qu'il est vivant et qu'il a les moyens de nous venir en aide en envoyant quotidiennement les fonds nécessaires au bon fonctionnement de ce lieu d'accueil que nous avons à coeur de créer.

Nous constatons que les finances de notre pays ne sont plus suffisantes. Certains établissements ferment, d'autres licencient du personnel.
Pourquoi ? Parce-que les finances ne suivent pas.

Or, nous croyons qu'avec Dieu, l'argent n'est pas un problème. Suffit, pour s'en convaincre, de considérer Jésus. Il était entouré de foules affamées. Il n'y avait pas de supermarchés, et même s'il y en avait eu, Jésus n'avait pas d'argent. Mais ce n'était pas un problème pour lui, ni aujourd'hui d'ailleurs. Avec 5 pains d'orges et 2 poissons, il a nourri 5000 personnes. Il a renouvelé cette opération en nourrissant cette fois-ci 4000 personnes !

Alors oui, certains peuvent sourire et se moquer gentiment. On peut nous rétorquer que ce sont des "bondieuseries" issues d'un livre écrit par des hommes. Or, il y a eu des hommes et des femmes qui, loin d'être des illuminés, ont décidé de prendre les textes de la Bible au mot. Dieu dit que l'or et l'argent lui appartiennent (Aggée 2:8) et que rien ne lui est impossible. Résultat ? Dieu a honoré la foi de ceux qui ont osé lui faire confiance et aller à contre-courant.

C'est cette même foi qui m'anime. Je ne suis pas un grand homme de foi. Je suis un petit homme ordinaire, qui possède une petite foi ordinaire tourné et dirigé vers le Dieu extraordinaire. 

Certains m'ont déjà reproché de parler un peu trop souvent de George MÜLLER (résumé). Pourtant, il est un des personnages que Dieu a utilisé avec efficacité pour démontrer qu'il n'a pas changé. Quand on parle de Jésus, et bien qu'il soit le modèle des modèles, on nous rétorque : "Ah, il n'a même pas existé. C'est une question de religion". Bon, ok. Eh bien c'est là que Dieu intervient, en ayant démontré, au cours des siècles, que Jésus n'est pas juste une histoire de religion. Ainsi, en ayant suscité des hommes tels que George MÜLLER et tant d'autres, il a démontré la continuité et la validité des promesses de Dieu contenues dans la Bible.

William CONDUCTIER

 






Association L'AMANDIER - 4, rue des lavandières - 68000 COLMAR - Tél : 06 09 41 44 34

Association à but non lucratif affiliée au droit local (Bas-Rhin, Haut-Rhin et Moselle).
Inscription au registre des associations du  Tribunal de Colmar, le 28 mars 2013 : Volume : 28 Folio n° 29
Parution obligatoire sous le numéro 1089823 dans le journal "L'ami du peuple" le 14 avril 2013
Numéro de SIREN : 792 295 149
Numéro de SIRET : 792 295 149 00019
Code APE : 9499Z